Exposition gratuite et permanente – des globes céleste et terrestre géants datant du XVIIe siècle

À la Bibliothèque Nationale François Mitterrand

Ceux qui n’aiment pas l’architecture contemporaine, ne sont pas étudiants, professeurs à Paris VII, chercheurs ou enseignants ne se rendent jamais dans ce 13e arrondissement-là. Il y a pourtant beaucoup à dire de ce nouveau quartier… et aujourd’hui c’est à une exposition permanente et gratuite que nous allons nous intéresser. Ce que celle-ci donne à voir ce sont : 2 immenses globes vieux de plus 3 siècles ; l’un terrestre, l’autre céleste, flottant au-dessus du sol dans une pénombre reposante.

 

À couper le souffle

Ces globes sont tout d’abord massifs et jamais je n’avais vu un tel spectacle. Deux chiffres donnent une idée de l’importance de ces objets, chacun d’eux mesure 3,87 mètres de diamètre pour 2 300 kg. Ils sont installés dans un espace ouvert à tous, à l’angle des couloirs bordants le patio central et reposent, majestueux, comme des tâches de lumières au milieu de la nuit.

Le premier, dans les tons blancs et bleus représente le globe terrestre, le second affiche de subtiles teintes bleues pour représenter les cieux.

Car ces deux globes avaient pour but de représenter les connaissances scientifiques de l’époque tout en glorifiant le monarque régnant : Louis XIV.

 

Un projet de courtisan

En 1679 le cardinal d’Estrées, est envoyé en ambassade extraordinaire à Rome. À cette occasion, il rend visite au duc de Parme Ranuccio Farnèse, qui expose de tels globes (d’une taille de 1,75 m de diamètre). Séduit par une telle réalisation il décide d’en faire faire de bien plus grands pour les offrir à son souverain. Ce souverain est à l’époque, Louis XIV probablement le monarque le plus puissant d’Europe qui a affermi son pouvoir politique intérieur et à qui la fortune des armes avait été jusqu’à ce moment-ci favorable. Cadeau somptueux, destiné à flatter le roi, c’est également un cadeau courtisan dans la mesure où il n’est pas exempt d’arrière-pensées : César d’Estrées ambitionne les plus hautes charges de l’État et pense qu’un tel présent l’aidera. Il ne semble pas cela lui ait assuré l’entrée au Conseil de Conscience (organe de gouvernement créé par Richelieu pour nommer évêques et abbés, afin d’intervenir dans les affaires ecclésiastiques de l’église française) comme il l’aurait souhaité, mais il mena tout de même une brillante carrière ecclésiastique dans laquelle les globes ne sont peut-être pas totalement étrangers.

Ce que l’on voit sur les 2 globes

Le globe céleste représente l’ensemble de l’univers céleste le jour de la naissance de Louis XIV (5 septembre 1638) ce qui donne une représentation de 72 constellations (représentées par des animaux ou des personnages mythologiques) et 1880 corps célestes (matérialisés par plaques circulaires en bronze). Les constellations sont vraiment somptueuses et l’on pourrait passer des heures à les regarder

Le globe terrestre représente le monde connu avec l’ensemble des mers, océans et continents. Si l’on s’y attarde on y verra les terres inconnues (espace autral notamment) les erreurs géographiques (la Californie n’est pas rattachée au continent américain(voir ci-dessous)) et une foule de détails donnant de précieuses indications sur le monde de cette époque : tel qu’il était (technologie maritime avec plusieurs types de navires) et tel qu’on le concevait (les « sauvages anthropophages » du Brésil…).

On l’aura compris, si vous aimez la géographie, l’histoire, les sciences en général… mais aussi la peinture, le monde tel qu’il a pu être dans les cerveaux d’hommes du XVIIe siècle venez voir les globes de la Bibliothèque Nationale !

Informations pratiques

Pour accéder au site du de l’exposition cliquez sur cette phrase.

  • Hall des Globes
  • Bibliothèque Nationale de France site François-Mitterrand
  • Quai François-Mauriac – Paris 13e
  • mardi-samedi de 10h à 19h, dimanche de 13h à 19h
  • fermé les lundis et jours fériés
  • entrée libre

 

Notes

  • Photos de l’auteur
  • Sources historiques :
    • Site de la BNF evoqué ci-dessus,
    • Wikipédia : articles Conseil de conscience et César d’Estrées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.